SAIGNEURS projeté le 19 février

Commentaires fermés sur SAIGNEURS projeté le 19 février

Film de  Raphaël Girardot et Vincent Gaullier de 2017 

projeté par le CDHMOT  le 10 février au Concorde à la Roche-sur-Yon

 

Plus de quarante spectateurs ont assisté à cette projection,

puis en ont débattu.

Un aperçu  assez détaillé des conditions de travail

dans une chaîne d’abattage,

des difficultés rencontrées par les salariés de ce secteur d’activité,

a maintenu leur attention  de bout en bout.

Ce travail quasiment  « invisible » et inconnu, montré à un large public

a été développé dans le débat. Si on peut regretter l’absence de responsables du film

(réalisateurs, producteur, retenus au dernier moment), ce sont cinq salariés

de deux abattoirs de Vendée qui ont transmis le vécu profond de leurs collègues.

Nombre d’aspects ont ainsi été abordés au plus près de l’activité :

EPI  (équipements de protection individuels), dangers divers des outils,

bruits dus essentiellement aux installations métalliques : crochets qui s’entrechoquent,

circulation sur les rails de la chaîne, sirènes. Mais le risque le plus important

dans ces métiers physiques, ce sont les TMS (troubles musculo-squelettiques).

Le film débute en silence montrant un salarié effectuant des exercices d’échauffement,

donnant tout à la fois la mesure de ce qu’il faut affronter, et les tentatives d’en diminuer

les conséquences. Ces séquences ponctuent régulièrement ce document,

donnant un certain rythme, et ajoutant une pointe d’esthétique !

On aura noté les cadences  élevées, que des pauses – de fait réduites –

ne permettent pas le plus souvent d’assumer.

Les salariés ont répondu aux nombreuses questions, que ce soit

sur des améliorations possibles ou sur les difficultés pour faire remonter

la connaissance et l’étude des conditions de travail mais également

sur le devenir des salariés ne pouvant plus exercer dans ces métiers.

La réforme récente des institutions représentatives du personnel,

dont les CHSCT, va amoindrir les possibilités revendicatives dans ces domaines.

Les syndicalistes des abattoirs

Cette soirée fut sans doute  pour beaucoup  une découverte,

complétée par une réflexion sur la plupart des points difficiles.

Que tous les participants en soient remerciés.

Jean Regourd

Publicités

Le souffle de 1917 Conférence de Loïc Le Bars

Commentaires fermés sur Le souffle de 1917 Conférence de Loïc Le Bars

« L’impact de la Révolution russe sur le mouvement ouvrier français »

Loïc Le Bars

Une petite assemblée était présente le mardi 28 novembre dernier

à La Roche-sur-Yon, au pôle associatif, pour la Conférence, organisée par le CDHMOT,

de Loïc LE BARS, historien, sur « l’impact de la Révolution russe sur le mouvement ouvrier français ».

Loïc Le Bars situe d’entrée le cadre chronologique de son intervention :

Autour d’un pot

il s’agit d’évoquer les événements en Russie et en France durant les années 1917/1920.

Son exposé va, durant plus d’une heure, aborder avec clarté

et précision les différents aspects qui amènent la Révolution russe de 1917

à prétendre représenter le «  premier signal de la révolution universelle »

et les conséquences qu’elle eut en France.

Il expose parallèlement la situation dans la Russie tsariste du début de la guerre

de 1914/1918 et la situation du mouvement ouvrier en France où sa division

est manifeste avec les difficultés économiques et sociales : montée du pacifisme,

refus de l’Union sacrée par une partie des socialistes, grève générale non majoritaire.

La guerre entraîne entre autres l’effondrement du syndicalisme et

une baisse des salaires. Des comités d’action sont créés par la SFIO et la CGT.

La pénurie de main d’œuvre masculine dans les usines et les champs

nécessite un appel au travail des femmes,aux étrangers, aux colonies.

La Révolution russe de février 1917 et les difficultés d’un conflit qui s’enlise

(échec de Nivelle) provoquent en France des mouvements de révolte :

mutineries dans l’armée française, grèves dans les usines d’armement

souvent menées par les ouvrières, mais échec de la grève générale.

La répression est féroce dans l’armée et touche ouvriers et paysans.

La révolution d’Octobre avec l’appel de Lénine à l ‘armistice et à la paix

est bien accueillie par la CGT, même si la paix de Brest-Litovsk signée

par la Russie de Lénine, est mal comprise par l’opinion publique.

La paix de 1919 entraîne en France une vague révolutionnaire

et la recomposition du mouvement ouvrier sur le modèle bolchevique,

qui préconise la nécessité de construire des partis révolutionnaires

et de créer une Internationale communiste. Mais l’échec de la grève générale

est durement ressenti dans le nouveau parti communiste créé sur le modèle soviétique.

Au Congrès de Tours de décembre 1920, la scission des socialistes est devenue inévitable

entre les réformistes menés par Blum et les communistes menés par Cachin et Frossard.

Pour Blum, la révolution russe est « ce qu’il faut éviter ».

La construction du parti communiste français se fait dans un contexte politique

peu favorable (reflux de la vague révolutionnaire et victoire du Bloc National

aux élections de 1919) et les idéaux d’origine seront vite abandonnés au cours

des années 20.

Pour Loïc Le Bars, l’impact de la Révolution russe sur le mouvement

ouvrier français est certain et lourd de conséquences.

Il a « obligé les socialistes français à réfléchir ».

Gabriel Bory

DES BOBINES ET DES HOMMES…

Commentaires fermés sur DES BOBINES ET DES HOMMES…

Carton plein ce lundi 20 novembre au Concorde pour la projection

DES BOBINES ET DES HOMMES de Charlotte Pouch et le court-métrage

Charlotte Pouch et Martin Renard: Les réalisateurs

Les représentants des associations organisatrices

de Martin Renard et Julie Lacaze  MADE IN ROUBAIX,

présentés dans le cadre du collectif « C’est Mai toute l’année »

par le CDHMOT et les UPPY.

Autant dire de suite que le documentaire de Charlotte Pouch

est une véritable œuvre cinématographique,

avec ses personnages : les tricoteurs, les apprêteurs de l’usine Bel-Maille 

de Roanne,  « la perle du textile européen »,

la secrétaire, le patron et…les machines !

Avec son intensité dramatique : comment ce patron-voyou qui,

depuis sa reprise de l’entreprise, tout en répétant son leitmotiv

« Mon objectif ? Pérenniser le savoir-faire dans son ancrage local »

auquel il ne croit pas, en licenciant la moitié du personnel en cinq ans,

en créant une holding financière qui « siphonne » les bénéfices

de l’entreprise à son seul profit, est en train de l’abandonner à son sort.

C’est la chronique d’une mort annoncée pour la soixantaine de salariés

qui se retrouvent, impuissants, après l’annonce de la liquidation judiciaire

et l’éphémère illusion d’un possible repreneur.

Avec sobriété mais avec empathie, au rythme des machines à tricoter,

Charlotte Pouch filme au plus près ces travailleurs qui,

jusqu’au bout, entretiennent les machines, protègent l’outil de production

quand c’est le patron lui-même qui le saborde !

UN SUCCES POUR L’EXPOSITION CENT ANS D’HISTOIRE DU TRAVAIL

Commentaires fermés sur UN SUCCES POUR L’EXPOSITION CENT ANS D’HISTOIRE DU TRAVAIL

 

Près de 300 personnes ont visité l’exposition

« Cent ans d’histoire du travail à La Roche-sur-Yon.

1880-1980″ depuis  le vernissage et la conférence du vendredi

8 septembre jusqu’aux Journées du Patrimoine.

L’exposition est disponible auprès du CDHMOT sous deux formes:

8 bâches de 1,40 m par 1,25 m à accrocher aux cimaises

ou 8 panneaux format A3 , accompagnée de 10 reproductions d’oeuvres

d’artistes yonnais inspirés par les sites ou les quartiers de la ville.

Compte-rendu : Conférence d’Olivier Loubes sur Jean Zay

Commentaires fermés sur Compte-rendu : Conférence d’Olivier Loubes sur Jean Zay

Le 6 juin dernier, à la Médiathèque de La Roche-sur-Yon,

le CDHMOT avait invité Olivier Loubes pour une conférence sur Jean Zay

sur le thème « Jean Zay et la naissance d’une diplomatie culturelle anti-fasciste ».

Notre association poursuivait ainsi son approche de Jean Zay amorcée il y a un an lors du thème consacré aux 60 ans du Front populaire. Cette fois, c’est Olivier Loubes, qui avait accepté de venir en Vendée pour cette conférence.

Olivier Loubes, historien, enseignant de chaire supérieure à Toulouse, est devenu depuis 1991 le biographe universitaire et le spécialiste de Jean Zay. Il a notamment publié en 2012 un ouvrage de référence consacré au ministre de l’Education nationale et des Beaux Arts du Front populaire Jean Zay, L’inconnu de la République ( Armand Colin, 2012) et plus récemment Réarmer la république, Jean Zay au Panthéon (Démopolis 2015) qui fait suite à l’entrée de Jean Zay au Panthéon le 27 mai 2015.

C’est sur le principal organisateur et responsable de la naissance du festival de Cannes qu’Olivier Loubes oriente sa conférence. Jean Zay, cinéphile passionné, intègre le septième art dans ses projets culturels de démocratie sociale et engage la rénovation de l’industrie cinématographique française avec un soutien actif de l’État. Mais le contexte politique particulièrement tendu des années 1938/1939 en Europe et en France et la mainmise des dictatures sur le festival international du film de Venise (la Mostra) oblige le ministre à trancher et à s’opposer à Venise : ce sera la décision prise début 1939 de créer en France un festival international du film à Cannes pour faire face à la dérive de la Mostra.

Avec le support de documents d’archives de Cannes 1939 projetés sur un écran, Oliver Loubes montre le rôle essentiel de Jean Zay dans la création de Cannes, avec comme fil directeur la question préalable : Cannes est-il un festival anti-fasciste ? Son exposé, particulièrement attrayant permet à l’auditoire de se plonger dans le cinéma français et international (surtout anglo-saxon) de la sélection de Cannes 39. Les explications de l’historien sur les affiches du festival avant et après 1939, le choix des films en compétition, le choix de Cannes, tous ces thèmes sont abordés et abondamment illustrés.

La conférence a mis en avant le brillant homme d’État et le courageux combattant contre la dictature que fut Jean Zay. Les auditeurs très attentifs de la conférence ont eu à la suite, le plaisir de rencontrer l’historien et de partager avec lui, au moment de la dédicace de ses ouvrages, quelques instants dans la mémoire de Jean Zay.

NB : le livre de référence sur l’histoire du premier festival de Cannes que le CDHMOT  a acquis pour la Médiathèque:

«  Cannes 1939, le festival qui n’a pas eu lieu » par Olivier Loubes, Armand Colin, 2016 

Gabriel Bory

Ciné-Rencontre : Mr. SMITH au Sénat

Commentaires fermés sur Ciné-Rencontre : Mr. SMITH au Sénat

Assistance clairsemée, mardi 6 juin, au Concorde, pour la projection du film de Frank Capra « Monsieur Smith au Sénat » sélectionné pour le festival de Cannes 39, projection qui faisait suite à la conférence d’Olivier Loubes sur Jean Zay et le cinéma. Et c’est bien dommage ! 

Quelques mots pour le résumer : Jefferson Smith (James Stewart ), jeune chef scout naïf et idéaliste, grand admirateur de Lincoln, est désigné par le gouverneur de son Etat pour remplacer un sénateur décédé. Il dépose au Congrès des Etats Unis un projet de loi sur la création d’un centre de vacances pour les enfants des villes, ignorant que, sur ce même terrain, est prévue la construction d’un barrage qui doit rapporter gros à certains ! Il découvre alors la corruption et les compromissions des hommes politiques. Mais, soutenu par Clarissa (Jean Arthur ) sa secrétaire, il va faire preuve d’ une folle énergie et , au prix de 24 heures de débats d’affilée, il sortira victorieux, rendant sa dignité à la démocratie américaine.

Une fable politique d’une drôlerie souvent irrésistible mais qui, en même temps, même si  elle s’achève in extremis sur une happy end, dénonce et de façon acerbe la collusion entre élus, organes de presse et industriels. Des thématiques malheureusement toujours actuelles !

Au Printemps de la Laïcité

Commentaires fermés sur Au Printemps de la Laïcité

 

Le CDHMOT était invité à présenter

ses publications

et des extraits de ses expositions

au Printemps de la Laïcité

organisé le 10 juin

par les amicales laïques des Olonnes.

Occasion de nouer d’intéressants contacts!

Older Entries