QUAND LE LINGE CANCANE…AU LAVOIR 11 NOVEMBRE 1918

Commentaires fermés sur QUAND LE LINGE CANCANE…AU LAVOIR 11 NOVEMBRE 1918

Publicités

CAUSERIE: LES VENDEENNES DANS LA GRANDE GUERRE

Commentaires fermés sur CAUSERIE: LES VENDEENNES DANS LA GRANDE GUERRE

« Quand tout se fait petit, femmes, que vous êtes grandes! »

(Victor Hugo)

 

Balade contée dans le quartier des cheminots

Commentaires fermés sur Balade contée dans le quartier des cheminots

 

Une quarantaine de personnes a suivi l’initiative de l’association

CHEMINOTS-OUEST ce samedi 16 juin,

tout  au long du « boulevard

des Marchandises » (Ml Leclerc).

De l’ancien octroi et la boulangerie

coopérative des cheminots

aux traces de l’industrialisation (Eleveurs

vendéens, Lassailly-Bichebois, Gendreau,

minoterie Bardot…) du début du XXème siècle

que permit l’installation de la passerelle en

1908, jusqu’aux Forges…

Une plongée dans ce quartier cheminot

resté jusqu’ici populaire et authentique!

BALADE CONTEE LE QUARTIER DES CHEMINOTS

Commentaires fermés sur BALADE CONTEE LE QUARTIER DES CHEMINOTS

Au cœur du quartier GARE OUEST

 Balade contée  le samedi 16 juin

10h30-12h  de la passerelle à Forges

avec le CDHMOT et CHEMINOTS-OUEST

balade contée 1sur 2 BON

Balade contée 2 sur2 BON

Signature de la convention CDHMOT-Médiathèque d’agglomération

Commentaires fermés sur Signature de la convention CDHMOT-Médiathèque d’agglomération

Le maire de La Roche-sur-Yon et président d’agglomération signe la Convention avec le CDHMOT

Avec cette convention d’agglomération qui vient s’ajouter

à la convention d’objectifs renouvelée avec la Ville,

le CDHMOT officialise le dépôt de ses ouvrages à la

Médiathèque Benjamin-Rabier dont l’ensemble des

volumes du Maitron : « Dictionnaire Biographique du

Mouvement Ouvrier, Mouvement social », une soixantaine

de volumes couvrant la période de 1789 à 1968,

auquel il collabore.

Elle a passé dix jours comme ouvrière d’usine!

Commentaires fermés sur Elle a passé dix jours comme ouvrière d’usine!

 

Elle a passé 10 jours comme ouvrière d’un abattoir Le peuple des abattoirs par Mokiejewski

Dans ce livre, la journaliste *Olivia Mokiejewski nous raconte  le quotidien «  du peuple des abattoirs ». Elle détaille tout, avec les mots les plus crus car « la réalité ne pourra jamais être romantique ». Elle nous plonge à l’intérieur, comme si on y était, et pas en incognito, elle nous livre les récits qu’elle a recueillis durant trois ans avec ceux qui y travaillent. Pour  décrire ce monde  de sang, elle est devenue une ouvrière d’abattoir,  pendant 10 jours en intérim.

« Leurs journées commencent en général avant celles des autres, au milieu de la nuit. Pendant que nous dormons, le peuple des abattoirs prépare les commandes dans des pièces sans fenêtre. Ils saignent, ils découpent, dépècent, désossent et conditionnent à la chaîne. L’obsession est de suivre les cadences et de tenir. Au départ, c’est juste un petit boulot, et ça devient un métier ».

Elle s’interroge sur les conditions de travail en abattoir, les difficultés physiques et psychologiques, les douleurs, le regard des autres, le rapport à l’animal et au travail effectué. Elle informe avec des données, 50  000 ouvriers travaillent dans les abattoirs. Sans être forcément sensible à la cause animale, je trouve intéressant de parler des animaux d’élevage et des humains

(p. 173) : « Si l’on veut que l’animal soit respecté, il faut que l’ouvrier le soit aussi. Tant que les corps seront cassés et les âmes brisées, peu de choses changeront dans les abattoirs. C’est aux industriels d’agir et à l’État. Il faut revoir  la réglementation et les conditions de travail », conclut Olivier Falomi après avoir remis son rapport au ministre de l’Agriculture. En, 1906 le journaliste Upton Sinclair, dans son roman La Jungle, s’intéressait au prolétariat industriel et dénonçait déjà les conditions humaines dans les abattoirs de Chicago en mettant en avant l’exploitation des travailleurs, immigrés notamment. Cent ans plus tard, après la disparition des mines de charbon, les ouvriers d’abattoir sont parmi les derniers forçats en France.

(Dernier paragraphe) : « Au moment où j’achève ce livre, il est 4 heures du matin. Je pense à eux. Aux hommes et aux animaux. La chaîne va bientôt démarrer ».

« Mon expérience à duré dix jours. Ce n’est pas grand-chose ».

J’encourage tout le monde à lire ce livre de la journaliste  Olivia Mokiejewski.

 

Gérard Clautour

 

*Olivia Mokiejewski.est documentaliste. Très impliquée dans les combats scientifiques sur l’alimentation, l’environnement et le monde animal. Sa ténacité lui a valu le surnom de « l’emmerdeuse ». On lui doit en particulier Une vie de cochon et Coca-Cola, la formule secrète (Infrarouge, France2) ; « Le peuple des abattoirs » est son premier livre.

AG du CDHMOT vendredi 16 février 17h Pôle associatif salle 13

Commentaires fermés sur AG du CDHMOT vendredi 16 février 17h Pôle associatif salle 13

Venez nous rejoindre et décider de nos prochaines 

activités  à notre Assemblée Générale

Vendredi 16 février à 17h au Pôle associatif

Boulevard Aristide-Briand à La Roche-sur-Yon

salle n°13, porte F, 1er étage.

Older Entries