CONFERENCE/FILM Cannes 1939 !

Commentaires fermés sur CONFERENCE/FILM Cannes 1939 !

Affiche 6 juin

Cannes, le festival qui n’a pas eu lieu!

Commentaires fermés sur Cannes, le festival qui n’a pas eu lieu!

Au moment  du 70ème anniversaire du Festival de Cannes,

savez-vous que la première édition devait s’ouvrir en septembre 1939

à l’initiative du ministre de la culture du Front populaire,

Jean Zay ?

Olivier Loubes, historien du cinéma et biographe

de Jean Zay,

présentera  «  Cannes 39. Le festival qui n’a pas eu lieu ».

« Jean Zay et la naissance d’une diplomatie culturelle antifasciste »

à la Médiathèque Benjamin-Rabier le mardi 6 juin à 18h30.

La conférence sera suivie d’une séance de dédicace. Entrée Libre.

Au cinéma Le Concorde à 20h30, Olivier Loubes présentera

le film de Frank Capra : « Mr. Smith au Sénat » qui faisait

partie de la sélection américaine de 1939. Tarif: 5,50 €

Conférence-diaporama FEMMES DE VENDEE 1914-1918

Commentaires fermés sur Conférence-diaporama FEMMES DE VENDEE 1914-1918

La conférence-diaporama aura lieu à l’initiative

de l’Association  Histoire, Culture et Patrimoine du Pays de Rié

le mercredi 31 mai 2017 à 18h

Salle de la Baritaudière

Saint-Hilaire-de-Riez

flyer RECTO pourStHilaire de Riez

Conférence-diaporama à Saint-Christophe-du-Ligneron 31 mars

Commentaires fermés sur Conférence-diaporama à Saint-Christophe-du-Ligneron 31 mars

A l’initiative de Philippe Jaunet, la 36 ème veillée ligneronnaise

a rassemblé 35 personnes pour la conférence du CDHMOT consacrée aux

« FEMMES DE VENDEE 1914-1918 »

« L’Arrière » vu par la presse.


Conférence FEMMES DE VENDEE 14-18

Commentaires fermés sur Conférence FEMMES DE VENDEE 14-18

Le dimanche 2 août 1914, premier jour de mobilisation, les rues se vident.

Ne restent que les femmes, les enfants, les vieillards qui vont devoir se substituer,

pour toutes les tâches, aux hommes partis au front.

Dès le 7 août, le président du conseil, René Viviani, lance un appel

« Debout, femmes françaises, jeunes enfants,

filles et fils de la Patrie.

Remplacez sur le champ du travail

ceux qui sont sur les champs de bataille ».

        Comment cette « mobilisation des femmes » a-t-elle été vécue en Vendée ?

Quelles représentations la presse de l’époque a-t-elle transmises ?

Entre les « anges » blancs, les « remplaçantes » aux champs,

partout les femmes au travail, les ménagères, gardiennes du foyer,

soutien moral des soldats ; quelle part pour l’idéalisation, l’imaginaire ?

Dans quelle mesure ces représentations diffèrent-elles selon la presse consultée ?

De la presse républicaine : La Démocratie Vendéenne, La Vendée Républicaine,

Le Journal des Sables, Le Messager de la Vendée à la presse conservatrice

 : Le Publicateur de la Vendée ? Quelle évolution au cours de la guerre ?

Quel bilan peut-on tirer de cette place des femmes à « l’Arrière » ?

« A peu près partout, la femme a remplacé  l’homme,

continuant à s’occuper de son ménage, et, en même temps 

dirigeant les journaliers et faisant elle-même

les plus durs travaux de la terre.

Elle a pansé le bétail, labouré, hersé, moissonné et fauché.

Elle a accompli une œuvre magnifique de vaillance

et de ténacité, réalisant de véritables prodiges »,

aux champs comme dans les usines travaillant pour l’armée,

s’émerveillait Fernand Tardif, le préfet de la Vendée en 1917.

Mais l’émancipation qu’on évoque souvent n’a-t-elle pas été limitée ? 

N’ont-elles pas été les oubliées de l’Histoire et du Culte des morts ?

flyer RECTO pourStChristdu Lign (1)

flyer 2 dos (1)

CONFÉRENCE DU CDHMOT

À LA SALLE POLYVALENTE 20H
à l’invitation de la 36ème Veillée Ligneronnaise. Entrée Libre

 

 

 

BALADE GOURMANDE DANS LE QUARTIER DES CHEMINOTS

Commentaires fermés sur BALADE GOURMANDE DANS LE QUARTIER DES CHEMINOTS

Dans le cadre des Journées du Patrimoine, le CDHMOT et PATRIMOINE YONNAIS

vous proposent une Balade gourmande le samedi 17 septembre de 15h à 17h30

BALADE GOURMANDE DANS LE QUARTIER DES CHEMINOTS

Conférence sur Jean Zay par Pierre-Louis Emery

Commentaires fermés sur Conférence sur Jean Zay par Pierre-Louis Emery

C’est dans le cadre de son cycle : « Il y a 80 ans … MEMOIRE ET HISTOIRE. Que reste-t-il du Front Populaire ? » que le CDHMOT en partenariat avec la Fédération des Œuvres Laïques de la Vendée, recevait à la Médiathèque d’Agglomération Benjamin-Rabier le mercredi 22 juin dernier, Pierre-Louis Emery, président du Cercle Jean-Zay, pour une conférence sur le thème : « Jean Zay, ministre de l’Education nationale et de la vie « culturelle » du Front populaire, son destin particulier, son apport visionnaire et les suites de son œuvre ». Une quarantaine de personnes ont suivi cette soirée.IMG_6109

Le Cercle Jean-Zay a été fondé en 1996. Il est affilié à la Ligue de l’Enseignement. Ses buts sont de faire mieux connaître la vie, l’œuvre et les écrits de Jean Zay mais aussi de soutenir les efforts visant au rayonnement de l’enseignement public, en menant une réflexion sur les problèmes contemporains d’éducation et de culture.

La conférence fut présentée par Florence Regourd, présidente du CDHMOT et Yolande Burneleau représentant la FOL-85.

Elle fut précédée dans une première partie par la projection du film documentaire réalisé pour la Ligue de l’enseignement, par Alain Tyr et Francis Gendron Jean Zay, Ministre du Cinéma dans lequel les auteurs montrent le rôle essentiel de Jean Zay dans la création du futur Festival de Cannes.

La conférence de Pierre-Louis Emery fut essentiellement consacrée à la vie et à la carrière de Jean Zay, ministre du Front populaire.

Jean Zay et Léon Blum à Orléans 18 octobre 1936 (avec l'aimable autorisation d'Hélène Mouchard-Zay et Catherine Martin-Zay)

Jean Zay et Léon Blum à Orléans, 18 octobre 1936, (avec l’autorisation des filles de Jean Zay,  Hélène Mouchard-Zay,       Catherine Martin-Zay).

Le conférencier aborde successivement l’enfance de Jean Zay, notamment durant la guerre de 1914/1918 où il écrit son journal Le Familier, sa formation durant une scolarité brillante, ses débuts dans le journalisme à Orléans aux côtés de son père, ses premières convictions de pacifiste, patriote, humaniste, ses engagements à la Ligue des Droits de l’Homme, au parti radical où il incarne comme « Jeune Turc » l’avant-garde du parti pour l’union dans le Front populaire.

Il évoque dans la suite de sa conférence le rôle de Jean Zay comme ministre du Front populaire, les projets et les réalisations dans l ‘école et dans la vie culturelle, avec une vision large, non élitiste de la culture, les décisions novatrices comme la réforme du cursus scolaire, l’expérimentation pédagogique, les loisirs dirigés, la neutralité politique et religieuse de l’école, la place du sport dans l’enseignement.

Il termine par les dernières années de Jean Zay, le combattant du printemps 1940, son arrestation après le piège du Massilia, le procès de Clermont, la condamnation et l’incarcération à Riom durant laquelle il écrit son ouvrage de réflexions « Souvenirs et solitude », puis son assassinat par la Milice de Vichy. Il évoque les problèmes posés par la mémoire de Jean Zay et notamment celle concernant le résistant.

Pierre-Louis Emery conclut sa conférence par l’idée que Jean Zay aurait pu avoir, après la guerre, un destin national. Idée que nous partageons avec lui.

Cette soirée mettait un terme et une conclusion au cycle consacré par le CDHMOT aux 80 ans du Front populaire.

Older Entries